Le Canada n’a jamais accueilli autant de touristes internationaux qu’en 2018, alors que 21,1 millions de personnes ont visité le pays. Un record attribuable en majorité aux touristes américains, mais aussi à une constante hausse du nombre de voyageurs en provenance d’Asie.

Parmi ces visiteurs, plus de 3,2 millions sont d’abord passés par le Québec, d’après les données de Statistique Canada. Pour la première fois depuis 2015, la croissance du nombre de touristes américains a dépassé celle des arrivées en provenance d’autres pays.

Au cours de l’année dernière, 14,4 millions de touristes américains ont franchi la frontière canadienne, contre 6,7 millions de visiteurs partis d’autres régions de la planète. La part de la clientèle autre qu’américaine continue de prendre de l’ampleur, alors que près d’un touriste sur trois provient d’ailleurs que du pays voisin.

Tout type de voyageurs confondus (incluant diplomates, militaires, membres d’équipage, anciens résidants, etc.), le nombre d’arrivées d’outre-mer (ailleurs qu’aux États-Unis) a atteint un record de 6,9 millions. Les plus fortes augmentations proviennent d’Amérique du Sud et d’Asie, alors que les arrivées européennes sont en baisse.

En 2018, 2,9 millions de résidants européens ont foulé le sol canadien contre 2,4 millions de résidants asiatiques. La levée partielle des exigences de visas imposées aux citoyens brésiliens a entraîné une forte hausse des arrivées en provenance de cet État d’Amérique du Sud. La clientèle touristique en provenance d’Asie est principalement attribuable à la Chine. Avec 757 000 voyageurs, la Chine arrive au deuxième rang derrière le Royaume-Uni dont 814 000 ressortissants ont visité le Canada. La France occupe le troisième rang avec 611 000 voyageurs, une hausse de cinq pour cent en 2018.