L’alimentation des enfants à l’école s’est améliorée de 13 pour cent entre 2004 et 2015, selon une étude réalisée par l’Université de la Colombie-Britannique.

Les chercheurs ont étudié les données d’Enquêtes sur la santé dans les collectivités canadiennes menées en 2004 et 2015, et qui englobaient quelque 7000 enfants de partout au pays âgés de six à 17 ans. Les participants ont fourni des réponses concernant leur alimentation au cours des 24 dernières heures. L’étude a analysé l’alimentation des enfants pendant les heures d’école, soit entre 9 h et 14 h, à l’aide de l’indice C-HEI (Canadian Healthy Eating Index), dont le score découle de 11 composantes d’une alimentation saine.

L’amélioration de 13 pour cent notée pendant cette période de 11 ans est principalement attribuée à une hausse de la consommation de fruits et légumes et à une réduction de la consommation de calories provenant d’aliments peu nutritifs (comme les boissons sucrées et les gâteries salées). L’alimentation des enfants à l’école nécessitait quand même de bonnes améliorations, en 2015, pour respecter le Guide alimentaire canadien. Aussi bien en 2004 qu’en 2015, les enfants consommaient encore trop peu de légumes verts foncés ou oranges, de fruits entiers, de grains entiers et de lait.

Enfin, l’alimentation des enfants plus jeunes était meilleure que celle des enfants plus vieux lors des deux enquêtes.