Un nouveau sondage fait croire que la pandémie de COVID-19 a eu des effets positifs sur plusieurs Canadiens; notamment, ils apprécient davantage ce qu’ils possèdent.

L’enquête réalisée entre les 11 et 13 décembre par la firme Léger en collaboration avec l’Association d’études canadiennes démontre cependant à cette question une division de l’opinion assez nette selon l’âge. En effet, 56 % des répondants chérissent davantage ce qu’ils ont, mais cette opinion est émise par les deux tiers des Canadiens âgés de 55 ans et plus mais par moins de la moitié de ceux qui ont 35 ans ou moins. Ces plus jeunes répondants ont plus souvent répondu qu’ils appréciaient passer plus de temps en famille.

Le président de l’Association, Jack Jedwab, explique que les répondants plus âgés, davantage effrayés par le coronavirus, ont probablement passé moins de temps que les plus jeunes avec les membres de leur famille. D’autre part, plus du tiers des répondants ont affirmé que la pandémie leur avait permis d’épargner davantage et de réduire leur endettement plus rapidement. Et environ le tiers des Canadiens âgés de 18 à 44 ans ont dit apprécier la possibilité de travailler ou d’étudier de la maison et de ne pas être soumis à autant d’heures de déplacement pour se rendre au travail ou en revenir.

Le sondage a été mené auprès de 1528 Canadiens; aucune marge d’erreur n’a pu être calculée.

Crédit photo: Archives.

Capture-16-808x461-c
Le hockeyeur P.K. Subban et l'ex-skieuse Lindsey…