Modérer ses folies

J’ai lu dans L’Acadie NOUVELLE du jeudi 9 juillet 2009, «Le Canada investit 5 milliards dans des véhicules de guerre». Plus loin: «Le ministre Peter MacKay a fait l’annonce, à la base militaire de Gagetown». Pauvre lui, me suis-je dit, la politique a eu raison de lui, il n’était pas fait pour ce métier. Et j’aperçois: «Le monde a besoin de plus de soldats canadiens», du lieutenant général Andrew Leslie. Je regarde la photo et je comprends tout.
Le ministre est tête nue (au soleil), et l’autre porte un béret trop petit. Les deux ont attrapé chaud au chef. Ils ont concocté dans leur chaleur, de fabriquer d’autres véhicules légers, comme en font sauter les talibans presque tous les jours, en fabriquant de plus en plus de héros.
Comment faire comprendre à ces deux excités qu’ils voient le futur avec des lentilles vieilles d’un siècle? Et ce, avant qu’ils ne transmettent leur fièvre au premier ministre. Hélas, M. Harper parle de mettre 5 milliards sur 500 nouveaux chars, et un tas d’argent sur de vieilles bases militaires, et beaucoup de soldats.
Pour ce qui est du soldat, il est dépassé, vulnérable et ne fait plus le poids à l’époque des armes et gadgets nucléaires sophistiqués (à part les bombes artisanales). Il fait figure de «sitting duck» comme disent les Anglais. Il ne pourra plus courir impunément la planète, comme le prétend à tort (dans son délire) M. Andrew Leslie, à moins qu’il ne veuille à tout prix finir ses jours en héros.
M. Harper semble ignorer que nous nous dirigeons vers la pire débâcle économique que l’humanité aura connue et qu’il devra modérer ses folies et ses extravagances ridicules avec l’argent des Canadiens, sinon il s’en repentira, trop tard hélas. Espérons qu’il n’a fait qu’une fugue de jugement et qu’il reviendra très vite au sérieux!

FERNAND SAVOIE
L’Ascension-de-Patapédia