Coup de cœur familial: l’atelier du tintamarre

Le samedi 1er août, ma famille et moi avons participé aux ateliers du tintamarre. À notre grand plaisir, nous avons pu créer des patentes à faire du bruit et autres œuvres sorties tout droit de notre imagination. Certains ateliers ont des thèmes spécifiques, tandis que d’autres laissent libres les participants de créer selon leur bon désir. Endroit créatif spacieux, matériaux fournis et récupérés pour la plupart, judicieux conseils des artistes présents et belles rencontres avec les passants curieux. C’est une belle initiative que nous aimerions voir se poursuivre tout au long de l’année et non seulement pendant la durée du festival. Que de beaux projets pourraient alors être possibles avec le public en général, les différents établissements scolaires ou encore avec des personnes aux prises avec des difficultés émotionnelles! Si tel était le cas, il me semble que Caraquet mériterait véritablement son titre de Capitale culturelle! Bravo à l’équipe sympathique et bonne continuité dans le temps.

ANNE-MARIE JOURDAIN
Bas-Caraquet
Citoyenne engagée