Bravo aux visionnaires

Je suis un conseiller fondateur de la ville de Tracadie, aujourd’hui Tracadie-Sheila. Durant mes trois mandats au sein du conseil, nous avions à ce moment déjà vu l’importance de fournir les services à la population. Aujourd’hui, je vois une toute nouvelle ville qui progresse rapidement, mais où la priorité demeure les services.
À Tracadie-Sheila, il fait bon vivre et beaucoup de touristes profitent de nos attractions touristiques.
L’image de notre ville a beaucoup changé avec le creusage du lien des deux rivières qui passe à travers le terrain de Charles McLaughlin, qui fut le premier arrivé à la Pointe-à-Bouleau. Pour réussir avec ce projet, il aura fallu beaucoup d’heures et d’années de travail de la part de certaines personnes de la région et je les félicite toutes. Les différents gouvernements, municipal, provincial et fédéral, ont dû être convaincus de la viabilité de ce projet. La marina, le Cajun 3, l’aménagement des berges, le Centre des congrès, les 50 chalets, le SPA et le nouvel hôtel vont de pair avec le projet du lien.
C’est un petit gars de la Pointe-à-Bouleau qui a dépensé beaucoup de temps et d’énergie afin de voir à la réussite de ce projet qui, aujourd’hui, apporte beaucoup à l’économie de la grande région de Tracadie-Sheila.
Je voudrais dire bravo à tous ceux qui ont travaillé à ce projet, mais surtout à Weldon McLaugh­lin, qui a cru à sa réalisation.

GÉRARD MCLAUGHLIN
Pointe-à-Bouleau