Place aux experts

Bernard Cormier
Notre-Dame

Décidément, la mode est aux experts. Que ce soit à la télévision, à la radio ou bien dans les journaux, il ne se passe pas une seule journée sans que les médias n’aient recours à des «experts».

Selon le dictionnaire Larousse, un expert est une «Personne dont la profession consiste à évaluer la valeur de quelque chose, le montant de dégâts, etc.» ou bien une «Personne apte à juger de quelque chose, un connaisseur.»

Un expert est donc une personne qui émet une opinion à propos d’un sujet quelconque à partir de son «expertise». Sa formation, sa position et son expérience dans un domaine. Prenons par exemple un expert financier à qui on demanderait son opinion au sujet du montant idéal de REÉR à placer avant la retraite.

Est-ce que cet «expert» va prendre en considération le nombre d’heures de travail requises et le stress additionnel sur la santé physique de la personne pour arriver à atteindre ce but? Pas du tout, ce n’est pas son «expertise». Il ne parle que de chiffres, lui, et certainement pas de santé ou de stress sur la vie personnelle ou familiale du demandeur. C’est un expert financier et seulement ça, c’est tout.

À mon avis, l’opinion des «experts» a une certaine valeur, mais elle ne devrait jamais être prise pour la pure vérité. Si un «expert» émet une opinion, il a peut-être raison en ce qui a trait à un point particulier, mais ça ne veut pas dire qu’il a raison si on prend en considération la totalité de la situation.

Les «experts» sont souvent consultés avant de prendre des décisions qui affectent parfois des populations entières et il me semble qu’on devrait peut-être se poser la question si ces gens nous guident toujours dans la bonne direction.