Être pêcheur en 2012

Par Rejean Comeau
Pêcheur de Val-Comeau
Tracadie-Sheila

Pêcheur, voici un des plus vieux métiers du monde. Un pêcheur, c’est une personne indépendante, quelqu’un qui aime la solitude et la mer. Un pêcheur, c’est aussi une entreprise de pêche indépendante. C’est une des rares petites entreprises que les multinationales n’ont pas bouffées.
Cela a commencé par nos petits fermiers, après nos bûcherons, les petits entrepreneurs forestiers et même nos moulins à papier. Au nom du progrès et du profit, tous ces secteurs de notre économie locale ont disparu, doucement, sans faire de vagues. Voilà que notre cher gouvernement veut réviser la politique sur les pêches de l’Atlantique. Je ne suis pas contre l’idée, mais pas de cette manière-là.
La formule de consultation employée pour élaborer la nouvelle politique sur les pêches est une farce. En lisant ce rapport, je me demande s’il n’y a pas un «agenda caché». Une manière pour le gouvernement de se débarrasser de ses responsabilités et, du même coup, économiser de l’argent. Le ministère dit qu’il y a trop de règlements, il veut simplifier cela. Simplifier pour qui?
Une règle qu’il veut changer est celle des pêcheurs- propriétaires et la séparation de la flottille. Cette politique est au cœur même de notre pêche traditionnelle. En terme simple, cela veut dire que le détenteur du permis de pêche doit être le même que le propriétaire du bateau. Cette réglementation empêche une usine ou un groupe d’individus, qui ne sont pas pêcheurs et propriétaires du bateau, de prendre contrôle de la ressource et, du même fait, de l’économie de la communauté. Chaque petite entreprise de pêche indépendante dans chaque village fait rouler l’économie locale. Je ne crois pas que cela est la priorité des grosses compagnies.
Comme pêcheur, je demande au ministère qu’il mette en place un processus de consultation équitable, démocratique et transparent.
Je demande aussi au gouvernement l’enchâssement du principe pêcheur- propriétaire et de la séparation de la flottille dans la réglementation.