Pas d’accord

André Bourque
conseiller de Grand-Barachois

Je ne suis pas d’accord avec un énoncé d’un certain journal disant que l’on ne devrait pas faire compétition avec les municipalités avoisinantes pour construire des résidences pour personnes âgées.

À Grand-Barachois, il y a la Résidence Violette-Léger, comprenant 10 logements pour personnes âgées. Présentement, il y a une liste d’attente d’une vingtaine de personnes.

Beaucoup de gens de cette liste d’attente désireraient rester à Barachois, mais ils devront probablement déménager à Cap-Pelé ou à Shediac étant donné le manque de résidences.

C’est pourquoi le président du conseil d’administration des appartements du Barachois, Pierre Landry, et moi-même sommes en pourparlers quant à un projet, à savoir si la possibilité d’agrandir ou de construire une nouvelle résidence existe. Un tel projet serait une infrastructure bien appréciée pour ceux voulant demeurer à Grand-Barachois.

Collectivement, nous réalisons que nous avons perdu au-delà de 200 personnes depuis 2006 à Beaubassin-Est.

Le manque de résidences pour personnes âgées du Grand-Barachois joue un gros rôle sur ces chiffres.

Il y a au moins une centaine de personnes qui sont déménagées dans les municipalités avoisinantes.

Il ne faut pas seulement penser aux personnes âgées, mais également aux jeunes et moins jeunes. Il nous faut procurer des services aux jeunes familles, par exemple des garderies pour enfants, une piste cyclable et pour piétons, un terrain de jeux, probablement sur le terrain de l’école si possible, l’élargissement de l’accotement du chemin principal (route 133) pour marcher, si c’est abordable au point de vue du budget.

Il ne faut certainement pas oublier la route 133, qui est en mauvaise condition et nécessite une réparation majeure. Tout ceci pourrait améliorer le bien-être des gens de Grand-Barachois, ainsi que notre grande communauté de Beaubassin-Est.