La fin de la présence coopérative à Bertrand

Léonel Thériault
Bertrand

Le 27 avril 2012 marquera la fin de la présence du mouvement coopératif à Bertrand avec la fermeture du centre de services de la Caisse populaire Acadie ltée, soit l’ancienne Caisse populaire de Bertrand ltée fusionnée. Dans le temps, les représentants de la Fédération des caisses populaires acadiennes faisaient valoir que c’était justement pour ajouter des services aux membres et ainsi prévenir sa fermeture.

Aujourd’hui, ce qui est triste c’est que ce sont surtout les gens les plus âgés, ceux qui craignaient le plus de voir leur caisse fermer qui ont supporté cette fusion. On vous dira que le mouvement coopératif a beaucoup évolué et qu’il faut maintenant concurrencer les autres institutions financières et s’adapter à un marché financier concurrentiel. Moi, j’estime plutôt que le mouvement des caisses a renié ses origines et n’a pas su évoluer et s’adapter dans le contexte de la société acadienne rurale. On est loin du langage des propagandistes du mouvement des caisses populaires d’épargne et de crédit des Martin Légère, Richard Savoie et Lucien Boudreau. On a maintenant le langage d’une institution financière de gestion de placements et de prêts, finalement d’une très petite banque.

Au départ, on avait affaire à une caisse populaire dont l’argent était au service des membres, maintenant on a des membres au service de l’argent et des caisses… tout un changement de philosophie. Pas sûr qu’on peut encore appeler cela un mouvement coopératif. Comme le dit le slogan «Plus haut, plus loin, ensemble», plus haut… prochaine étape c’est peut-être de se départir de la Fédération et de faire affaire directement avec Desjardins. Plus loin, c’est déjà ce que se disent les gens de Bertrand qui voudront faire affaire avec leur caisse et Ensemble… pas certain!

À quand la création du prochain mouvement de micro-crédit?…