The Regency

Jacques Audet
Petit-Rocher

Quand on ne nous darde pas avec une épée, on nous poignarde avec un couteau à beurre. Voilà encore un projet à Bathurst qui va nous voler notre patrimoine francophone. Le Château Bathurst va se transformer en appartements haut de gamme pour personnes âgées. Il y a un subterfuge, une manigance et une hypocrisie dans ce projet intitulé The Regency. Allons-nous laisser un entrepreneur et une municipalité nous passer un sapin avec un autre projet, perpendiculaire à l’avenue Saint-Pierre et en plein coeur de la cité, qui affichera en anglais un projet d’appartements pour retraités? Je pense que nous aurions besoin d’un printemps acadien dans notre région. Entre autres choses, je réclame que la fameuse St. Peter Avenue soit bilingue et porte aussi le nom d’avenue Saint-Pierre (mes remerciements à la Brasserie O’ St-Pierre). Pas à pas, à petit feu, on nous dévore lentement sans que personne n’intervienne. Allons, voyons, marchons, crions… De grâce, ne nous laissons pas assassiner par notre propre faute. Comment se fait-il que les Acadiens ne réagissent pas à ce massacre quotidien? Pourquoi pas un rassemblement de 25 000 personnes, non pas à Caraquet, mais à Bathurst, afin de revendiquer nos droits en tant que francophones? Une Semaine de la fierté française pendant que Walmart et de nombreux autres magasins nous tordent le cou afin que nous nous adressions dans leur langue, la English Official Language… «Allez, venez et entrez dans la danse. Allez, venez, laissez faire l’insouciance. À deux, à mille, je sais qu’on est capables», mais à 10 000 ou à 20 000, nous serons enfin capables de tout.