La barbarie dans le hockey professionnel

Alcide F. LeBlanc
Moncton

En regardant les équipes qui jouent présentement dans les séries éliminatoires en vue de décrocher la Coupe Stanley, les fidèles partisans doivent se demander si cela constitue du hockey ou une pure démonstration de la barbarie.

D’ailleurs, tout récemment, notre gouverneur général du Canada, Son Excellence le très honorable David Johnston, a condamné cette violence qui se pratiquait au niveau de la Ligue nationale de hockey et surtout entre les équipes de Pittsburgh et de Philadelphie. Il a même déclaré qu’elle représentait un mauvais modèle pour les jeunes et qu’elle était en quelque sorte une conduite anticanadienne.

Pour enrayer ces combats sur glace, ne faudra-t-il pas employer les mêmes remèdes dont on se sert lorsque des gens se battent dans les rues ou dans n’importe quel autre endroit?

S’ils veulent se battre à tout prix, qu’ils joignent la boxe professionnelle!

Avec l’ajout prochain de quelque 3000 cellules que l’on aura dans nos prisons canadiennes, il y aurait suffisamment d’espace pour les incarcérer et enrayer cette honte publique qu’est devenu le hockey professionnel.