Le projet de loi C-38 dénoncé

Jean-Marie Nadeau,
président SANB
Moncton

Monsieur le premier ministre Steven Harper, les membres de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, réunis en assemblée générale annuelle, samedi dernier, ont entériné à l’unanimité une résolution dénonçant le projet de loi C-38. Ce projet de loi modifierait en profondeur une soixantaine de lois, touchant à l’assurance-emploi, à la sécurité de la vieillesse, à la règlementation des banques et à l’environnement, notamment.

Nous estimons que ces changements auraient des impacts négatifs importants sur les travailleurs saisonniers dans plusieurs secteurs d’activités, comme les pêches, l’environnement et la foresterie en Acadie. Nous ne pouvons comprendre le bien-fondé d’une telle attaque contre des secteurs névralgiques dans de nombreuses communautés acadiennes et francophones du Nouveau-Brunswick et d’ailleurs au pays.

Nous enjoignons le gouvernement du Canada à renoncer à plusieurs éléments contenus dans le projet de loi C-38, tel que mentionné ci-haut. Qui plus est, nous croyons que la population canadienne devrait avoir toute la latitude et le temps de prendre connaissance des autres initiatives dans des champs d’activités autres que ceux touchant les personnes aînées, les travailleurs saisonniers et l’environnement.