Le sacerdoce menacé

Par Edna Cormier Thériault
Petit-Rocher

Depuis quelque temps, on entend souvent parler du prêtre dans les médias et ailleurs.
Pourtant, ce sont eux qui un jour seront à notre chevet à notre heure dernière pour nous conduire à Dieu.
Il ne faut pas penser que tous les prêtres sont des pédophiles. La plupart sont bons et ils sont dévoués dans leur vocation. Il faut penser qu’autrefois dans les familles, on insistait pour avoir un prêtre, un religieux ou une religieuse, car on disait que «c’était un grand honneur pour la famille».
Plusieurs d’entre eux choisissaient cette vocation. C’était simplement pour faire plaisir à leurs parents.
Il faut mettre le bon sens où il va. On est en train d’affaiblir la foi et la religion avec toute cette propagande non catholique.
Les jeunes qui entendent ces propos sur le prêtre n’ont plus le goût de s’engager dans cette vocation.
Cela leur ôte la foi.
Il y a encore une multitude de prêtres saints et zélés. Ils ont tout quitté pour le Seigneur et pour se mettre tout entiers au service du peuple de Dieu et ils sont sérieux dans leur vocation.
Pas de prêtres, un jour cela deviendrait un monde athée sans foi.
Il faut continuer à prier le maître de la moisson d’envoyer des hommes de Dieu sérieux dans leur sacerdoce. Cela fait partie de notre vie entière.