Un soutien indéfectible des vétérans par les conservateurs

Steven Blaney
Ministre des Anciens Combattants
Député de
Lévis-Bellechasse

À la suite de propos complètement erronés, je vous écris afin de réaffirmer avec vigueur mon soutien indéfectible envers nos vétérans.

Notre solide bilan conservateur contraste de manière tranchante avec l’abandon du précédent gouvernement libéral. En 1995, les libéraux ont effectué des compressions draconiennes de 11 % dans le budget du ministère, sabrant ainsi des programmes, comme celui qui offrait des prestations aux vétérans alliés.

Contrairement aux prétentions fallacieuses des libéraux, notre gouvernement s’engage résolument à maintenir tous les services et bénéfices de nos anciens combattants. Du même élan, nous réduisons la paperasse pour nos vétérans en éliminant les formulaires complexes, les tâches routinières et répétitives.

En fait, depuis six ans, nous corrigeons les erreurs des libéraux. Dès 2006, nous avons implanté la Nouvelle Charte des anciens combattants pour faciliter la transition de nos vétérans vers la vie civile. Et, depuis 2010, nous avons rétabli les prestations aux anciens combattants alliés, abandonnées par les libéraux.

De plus, nous avons doublé le nombre des cliniques pour traumatismes liés au stress opérationnel et avons bonifié la Charte avec des investissements de 189 millions $ au cours des cinq prochaines années.

Avec ces changements, nos vétérans les plus sévèrement blessés recevront une pension d’un montant minimal de 58 000 $ par année. Plus récemment, nous avons lancé le programme «Du régiment aux bâtiments», qui mettra nos vétérans en relation avec des offres d’emplois qualifiées dans le secteur de la construction.

Malheureusement, encore une fois, les libéraux ont abandonné les vétérans et voté contre cette mesure.

Enfin, nous allons au-delà de la dernière décision de la Cour fédérale sur les prestations d’invalidité à long terme pour les anciens combattants. Nous harmonisons les pratiques afin d’offrir l’égalité de traitement entre la Défense nationale et mon ministère.

Pour ces raisons, je peux vous affirmer que notre gouvernement défend ceux et celles qui ont servi notre grand pays et qui sont pour nous aujourd’hui de véritables héros.