Un manque de respect de la part du Titan

Richard Lanteigne
Bathurst

On connaît tous les difficultés qu’a connues l’organisation du Titan d’Acadie-Bathurst au cours des 10 dernières années. L’intérêt du public est en chute libre depuis ce temps, et ce, malgré certaines bonnes performances de l’équipe au fil des ans. Le club a d’ailleurs tenté de regagner l’appui des partisans à plusieurs reprises… On se souvient tous du bref quasi-changement de propriétaire en 2009.

Cette semaine, l’organisation a annoncé que le chandail Nº 1 de Roberto Luongo sera hissé dans les hauteurs du Centre régional K.-C.-Irving en août prochain lors d’un match préparatoire. Sans rien enlever à l’actuel talentueux cerbère des Canucks de Vancouver, ce dernier n’a joué que 22 parties en carrière avec le Titan (14-7-1) lors du calendrier régulier.

Pour moi, ce geste maléfique est totalement irrespectueux envers la Ligue de hockey junior majeur du Québec et annihile la gloire et l’honneur des joueurs qui ont mérité de voir leur chandail être retiré en vertu de leurs performances historiques et de leur apport soutenu envers leur franchise respective. 

J’alloue un gros zéro au service de marketing/communications de cette organisation qui, sans doute, détient le potentiel d’en donner beaucoup plus à sa collectivité.