Cours d’artglais ou de franglais

Roland Godin
Beresford

«C’est un ensemble de circonstances qui ont fait que cela est tombé sur les arts. Il fallait regarder les ressources que nous avions dans nos écoles», a dit Mme Haché.

Eh ben, ça aurait pu tomber sur le français…