Trop d’anglais à Star Académie

Jean-Yves Fournier
Petit-Rocher

Quel beau spectacle! Haut en couleur, en talent, en énergie et en mise en scène.

Un petit trou noir: déçu par le nombre de chansons en anglais présentées par des artistes québécois et acadiens. On ne peut pas l’éviter, mais on pourrait limiter les présentations anglophones. Conservons notre langue française et appuyons les auteurs francophones. C’est à se demander si la prochaine édition va se nommer Star Academy…