Une rencontre inoubliable!

Alcide F. LeBlanc
Moncton

Qui aurait pu deviner après avoir obtenu leur baccalauréat des arts de l’Université Saint-Joseph, en mai 1957, qu’une quinzaine de ces 45 diplômés se réuniraient dans la très agréable Péninsule acadienne pour célébrer le conventum du 55e?

Si cette rencontre a eu lieu à Shippagan, à Miscou et à Lamèque, les 29 et 30 juin ainsi que le 1er juillet, il faut surtout accorder le crédit à MM. Raymond Chiasson et Rhéal Chiasson qui l’ont suggérée au comité central et qui l’ont organisée dans les moindres détails.

La chaleur, l’hospitalité, l’amitié, la camaraderie et les souvenirs étaient au rendez-vous.

Grâce à cette rencontre mémorable, nous connaissons mieux la vice-rectrice, Jocelyne Roy Vienneau, et le campus universitaire qui nous ont si bien accueillis; nous avons pu rencontrer le maire de Lamèque, Réginald Paulin, qui vient tout juste de remporter une sixième victoire, tout comme le maire de Shippagan, Tilmond Mallet, qui fait son entrée à la mairie de Shippagan.

Les visites guidées dans un énorme bateau de pêche, de même que la visite de la très jolie église Sainte-Cécile, le délicieux repas pris au chalet de Rhéal Chiasson, la visite de l’Aquarium et Centre marin du Nouveau-Brunswick, sans oublier la ferme de canneberges, la tourbière qui a été fondée par un personnage hautement coloré, Elphège Chiasson, et le parc éolien ont été au programme.

Samedi soir, au banquet de clôture, quels bons et gros homards, avec une animation musicale par deux excellents artistes locaux, ont été au menu!

Enfin, le dimanche, en l’église de Shippagan, sous l’habile direction d’Armand Lavoie, la chorale grégorienne de la Péninsule acadienne a rendu la messe encore plus belle que d’habitude. Le curé Pinet et ses nombreux fidèles qui remplissaient l’église devaient être contents comme nous l’étions tous.

Si la direction du théâtre Capitol de Moncton prenait l’initiative d’inviter cette chorale, les gens viendraient en grand nombre!