Le Grand Herménégilde

Eldred Savoie
Moncton

Le 11 juillet 2012, Herménégilde Chiasson est devenu le premier Canadien à recevoir des mains de l’ambassadeur de France au Canada, S.E. Philippe Zeller, l’insigne prestigieux de la France de Grand Officier de l’Ordre national du Mérite.

Ils sont rares ceux dont l’éducation et le prestige les portent à cette hauteur de la reconnaissance des plus hauts placés du pouvoir français. C’est encore plus impressionnant quand notre sentiment à l’égard de la France est très élevé parce que nous, les Acadiens, sommes des descendants de colons sur qui les rois comptaient pour faire une France nouvelle ce bord-ci de l’Atlantique.

Nous sommes fiers d’être francophones, mais fiers aussi d’être de descendance française. Et quand la République décerne une telle reconnaissance à l’un des nôtres, Herménégilde Chiasson l’a dit dans son discours, c’est l’Acadie qui a raison de se sentir touchée par cette reconnaissance. Mais c’est bien à cause d’Herménégilde lui-même. Artiste pluridisciplinaire – il est écrivain, poète, dramaturge, cinéaste, photographe, peintre – ses oeuvres font réfléchir.

Il a mené des actions intéressantes qui ont porté le monde d’influence et le monde politique à en prendre note. Ayant été nommé lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, il fut fort apprécié de toute la population de la province. Ses discours ont eu des portées importantes dans les écoles, dans les régions et chez les autochtones.

Homme de Saint-Simon, d’une grande humilité, il est un sage qui a su à travers le temps s’imbiber de choses dont il a le plaisir de partager.

En ce temps de la Fête nationale des Français, remercions la France de reconnaître en Herménégilde Chiasson le grand Acadien qu’il est. Vive l’Acadie! Vive la France!