Les enfants de la guerre

Gérard Arseneau
Canton des Basque

Un reportage en deux épisodes ne peut laisser l’humain indifférent. Les monstrueuses atrocités envers ces jeunes victimes nous portent à frémir de honte pour notre époque. L’éternelle question est de savoir qui en bénéficie! La guerre et ses horreurs sauront marquer à tout jamais la condition humaine et ses gestes de folie. N’a-t-on rien retenu des erreurs du passé?

Pourquoi ne peut-on pas vivre en paix avec les autres pays? Qui sème la violence récoltera les fruits de la guerre!

Pourquoi l’être humain planifie-t-il de telles atrocités? Notre époque en porte les signes de celles-ci. Certains pays (le nôtre) acceptent, par des alliances, ce complexe industriel-militaire. Les missions de guerre n’ont aucune valeur morale ou justifiable (des coûts exorbitants).

Qui est forcé de payer la note de telles décisions despotes? Ô guerre, où est ta victoire? Nos impôts (en partie) provenant des citoyens servent à semer la misère et la pauvreté. Il n’est pas réaliste de payer pour ces machinations infernales. Ces guerres ont été la «ruination» de certains pays. À quoi servent-elles? À l’orgueil de certains chefs militaires qui au lieu d’être des héros deviendront des zéros. Qui sème les horreurs de la guerre portera sur son front les glaives de la mort et de la honte.