Des soins médicaux dans les deux langues

Vernon Paddock, M.D., FRCP(C)
Directeur médical – Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick
Chef du service de cardiologie
Marc Pelletier, M. D., M. Sc. FRCSC
Chef de la chirurgie cardiaque – Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick
Saint-Jean, N.-B.

Les spécialistes du Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick ont toujours cherché à donner les meilleurs services qui soient à tous les Néo-Brunswickois, indépendamment de leur lieu de résidence ou de la langue de leur choix. Nous croyons qu’il faut ajouter notre voix au débat qui a cours dans les médias à ce sujet. Il est important d’exposer les faits sur la situation actuelle au centre et sur les avancées considérables réalisées au cours des 20 dernières années afin de fournir à tous les Néo-Brunswickois un accès équitable et juste aux services.

Le Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick dessert chaque année plus de 5000 patients de tous les coins de la province. L’équipe de soins compte des employés qui possèdent des compétences linguistiques variées, ce qui nous permet de soigner les patients qui nous sont transférés dans la langue de leur choix. L’horaire des employés et des médecins est établi pour faire en sorte que toutes les compétences cliniques et linguistiques du programme soient offertes en tout temps.

La majorité des chirurgiens cardiaques et des cardiologues interventionnels sont parfaitement bilingues et donc capables d’interagir avec les patients dans la langue de leur choix. Le chef de la chirurgie cardiaque est un Néo-Brunswickois francophone, et les compétences linguistiques sont toujours prises en considération lors de l’embauche de nouveaux employés. Il est donc inexact de laisser entendre que les soins de santé du centre ne sont pas offerts dans la langue choisie par le patient. Des efforts énormes ont été faits pour dissiper de tels mythes.

Lors de l’admission d’un patient au centre, les employés inscrivent dans son dossier et dans la base de données la langue dans laquelle le patient désire communiquer. On y inscrit également la langue choisie par la famille si celle-ci est différente de celle choisie par le patient. Ces renseignements permettent aux médecins et au personnel soignant d’ajuster leur approche ou leur horaire afin d’offrir les soins les plus appropriés à chaque patient. Finalement, lors d’une récente évaluation des patients de toutes les régions du Nouveau-Brunswick qui avaient indiqué vouloir être servis en français, 97,5 % des répondants se sont dits «très satisfaits» ou «satisfaits» des services offerts par le centre dans leur langue.

Au cours des 20 dernières années, nous avons fait des efforts considérables pour améliorer la prestation des services dans les deux langues officielles, et nous nous engageons à poursuivre sur cette voie. Nous reconnaissons qu’offrir de bons services aux patients et à leur famille est aussi crucial au sentiment général du patient que les soins cliniques qu’il reçoit. Nous espérons que le Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick pourra continuer de servir de modèle de soins de santé dans la prestation de services hautement spécialisés dans une province bilingue. Pour les employés du centre, le bilinguisme signifie qu’on s’adresse aux patients francophones et leur famille en français, et aux patients anglophones et leur famille en anglais. Nous sommes déterminés à suivre ce modèle de soins comme l’un des principes fondamentaux de la province du Nouveau-Brunswick.