Un jour triste pour VIA Rail

Marcel Arseneau
Campbellton
 

ctobre approche à grands pas. Et ce jour-là, VIA Rail réduira son service de trains-passagers de Montréal à Halifax à trois jours par semaine. Il est présentement à six jours par semaine. La population ne semble pas croire que cela arrivera.

Le 26 octobre sera donc un jour triste pour les résidants de tout le nord-est du Nouveau-Brunswick. Ce moyen de transport existe depuis des années. On l’utilise pour se rendre à Moncton, Québec, Halifax ou Montréal pour des rendez-vous d’ordre médical, des voyages d’affaires, aux études ou encore pour visiter des parents et amis.

En effet, VIA Rail passera à Campbellton en matinée le lundi, le jeudi et le samedi. Et il reviendra en soirée le mardi, le vendredi et le dimanche.Ça deviendra un service boîteux, inefficace et peu pratique pour la grande majorité de la population qui aime voyager en train.

Je me sens volé d’un service précieux, d’un service payé par nos taxes. Le gouvernement a décidé de couper, de réduire nos services de transport en commun. Et pourtant, dans plusieurs pays d’Europe, on l’encourage.

Les municipalités du nord de la province ont travaillé vigoureusement «pour le maintien du système ferroviaire actuel». L’Acadie Nouvelle du 12 octobre rapportait que «le maire Bruce MacIntosh, de Campbellton, tout comme ses homologues de Bathurst et de Miramichi, est passablement contrarié par les plans du CN».

VIA Rail semble insensible aux  revendications des élus municipaux et des citoyens. Cependant, d’autres régions du pays bénéficient d’un excellent service de train. VIA augmente même les services de certains trajets au Canada. Qui a décidé de réduire notre service de train? Je l’ignore, mais je suis en colère.