Les Légions: pour ne pas oublier

France Lavoie
Sgt à la retraite, CD
Pointe Verte

L’article publié dans le journal du mercredi 10 octobre 2012, au sujet de «l’avenir pour la Légion royale canadienne», m’oblige à y répondre, car il y a une relève qui existe à travers le Canada.

Endosser l’uniforme pour son pays est un engagement hors du commun, sans parler du risque de s’exposer au danger dans l’intérêt du pays que cela comporte. En reconnaissance de la contribution que les militaires canadiens apportent au pays et dans le monde, le gouvernement du Canada a adopté la Loi sur les mesures de réinsertion et d’indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes. Communément appelée la nouvelle Charte des anciens combattants, cette nouvelle loi représente la plus grande réforme des avantages accordés aux vétérans canadiens depuis 60 ans.

La nouvelle Charte procure aux vétérans des Forces canadiennes et à leur famille, des services et des programmes conçus en fonction de leurs besoins particuliers et ne fait que compléter les services et les avantages que reçoivent les anciens combattants dits traditionnels afin de leur permettre de vivre en toute dignité et de façon autonome.

Que ce soit la nouvelle ou l’ancienne, les deux chartes visent à procurer perspectives d’emploi et sécurité. La nouvelle Charte offre à la nouvelle génération de vétérans une gamme de programmes et de services axés sur le mieux-être pour les aider à réintégrer la vie civile, programmes et services qui égalent ceux offerts aux anciens combattants à leur retour de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée.

Il y a des milliers de militaires qui ont servi leur pays et qui sont à la retraite, tout comme nos vétérans d’autrefois, et qui sont la relève. Le problème est que les Légions ont de la difficulté à ouvrir leurs portes afin d’accueillir cette deuxième vague de jeunes vétérans. C’est nous la survie des légions d’aujourd’hui.

Il y a aussi plusieurs militaires qui sont blessés physiquement et mentalement en raison de leur service militaire. Est-ce vraiment différent de nos vétérans d’autrefois? Ces militaires se sont battus sur une base volontaire tout comme nos valeureux combattants des guerres précédentes l’ont fait. C’est vrai que nos vétérans ont fait de gros sacrifices, mais est-ce plus de sacrifices que nos militaires d’aujourd’hui qui se battent aussi au prix de leur vie, pour certains d’entre eux. Un vétéran disait en fin de semaine: «C’est plus difficile pour eux, car lorsque nous avons été à la guerre, nous étions célibataires, mais eux aujourd’hui, plusieurs sont mariés».

Si vous voulez que les légions demeurent existantes, nous sommes prêts à prendre la relève et à nous assurer que nous perpétuerons la tradition et ainsi nous serons certains que: nous nous souviendrons d’eux…