Les statistiques de Sean Couturier

Pierre Ferguson
Tracadie-Sheila

On discute beaucoup des récents succès des hockeyeurs d’origine néo-brunswickoise tels que Jake Allen, Kevin Gagné, Dean Ouellet et même Alex Chiasson. Par contre, il me semble que les nouvelles de Sean Couturier sont beaucoup moins nombreuses cette saison. On pourrait attribuer son manque au niveau offensif (12 points en 35 parties) à ce que l’on décrit dans le monde sportif comme étant un sophomore slump (effondrement de la deuxième année).

Les statistiques avancées nous démontrent que Sean a un rôle important avec les Flyers. En premier, Sean commence 67 % de ses présences sur la glace dans la zone défensive (il mène les joueurs réguliers de son équipe à ce département). Ainsi, les chances d’être en attaque sont déjà minimisées. Un autre exemple, Sean est utilisé dans des situations défensives à l’encontre des joueurs offensifs de l’équipe adverse. Avec la confiance de l’entraîneur, il est possible de remarquer statistiquement que Sean est régulièrement sur la glace contre les attaquants dangereux de l’équipe adverse. En effet, il est impressionnant de remarquer que 5 % de son temps de glace total de la saison était contre l’attaquant étoile des Penguins de Pittsburgh, Evgeni Malkin.

Parfois, ce n’est pas toujours les statistiques conventionnelles telles que le nombre de buts ou de points qui décrivent le succès d’un joueur pour son équipe.