La fin de la faim

La fin de la faim
Yvon Dupuis
Gatineau

Le 28 mai célèbre la Journée mondiale de la faim, le saviez-vous? Plus d’un milliard d’humains se couchent l’estomac vide tous les soirs. S’il y a une chose qui m’a toujours touché, c’est bien la pauvreté extrême, ce tueur, ce voleur d’avenir des enfants du monde qui, encore aujourd’hui, continue ses méfaits avec sa compagne de toujours, la faim.
Ensemble, ces bandits ont beau jeu. Notre monde les laisse en effet liquider bon an mal an quelque 6,5 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans. Imaginez: 6,5 millions! Cette statistique morbide ne comprend pas les guerres ni les cataclysmes naturels. Ces enfants en bas âge sont en fait victimes de la pauvreté extrême de leurs parents.
Aussi, vous comprendrez que ce n’est pas là qu’une simple statistique, quand on pense à la tourmente, à la peine, aux souffrances et au mal qu’elle implique à ceux-ci et à chacun leur famille. Ceux qui réussissent à survivre, je dis bien survivre, voient leur avenir sérieusement hypothéqué, c’est le moins qu’on puisse dire!
Pourtant, bien que toujours trop timides, des efforts sont faits mondialement pour contrer la faim et la pauvreté extrême. La fin de la faim, il faut y tendre! En Grande-Bretagne, une manifestation de ces efforts prendra la forme d’une conférence le 8 juin. Son nom: «Nutrition for Growth: beating hunger through business and science». Celle-ci précédera le Sommet du G-8, et aura pour but de stimuler la volonté politique et les engagements financiers plutôt anémiques des pays les mieux-nantis.
Est-ce que notre ministre responsable de l’Aide au développement du Canada, Julian Fantino, sera présent? Au nom du Canada, redoublera-t-il d’efforts dans cette lutte à finir? Incitera-t-il ses homologues à sérieusement s’attaquer à ce drame humain qui dure et perdure?
J’ose souhaiter que oui! Les experts s’entendent pour dire que sa présence est primordiale. Pour ma part, après presque 25 années de travail bénévole contre la pauvreté mondiale, je préférerais grandement célébrer le 28 mai la Journée mondiale de l’élimination de la faim!