Déçu du stationnement de l’Auberge Mgr-Henri-Cormier

Daniel Frenette
Petit-Rocher-Sud

J’écris pour moi et pour tout le monde qui se plaint du stationnement de l’Auberge Mgr-Henri-Cormier.

Je suis un patient atteint de cancer qui, à l’automne 2012, a bénéficié des services de l’auberge pendant deux mois; le service a été excellent. Pendant mon séjour, j’avais le temps de regarder par la fenêtre les gens qui voulaient entrer dans le stationnement; souvent les patients devaient attendre 15 à 30 minutes pour entrer.

Le 21 mai, j’avais un rendez-vous avec mon oncologue. J’étais très stressé à savoir si j’aurais une place dans le stationnement. Ça s’est passé assez bien. J’avais aussi un rendez-vous avec le directeur. J’ai dû aller dîner et au retour, le stationnement était plein. J’ai donc décidé d’aller me stationner sur la rue Highfield, il était 12 h 50. Revenu à ma voiture, à 13 h 20, j’avais déjà une contravention… Où voulez-vous qu’on stationne quand on va à un rendez-vous à l’auberge?

Je propose une solution sur la rue Highfield, il pourrait avoir une permission de stationnement de deux heures pour les gens qui ont rendez-vous à l’auberge. Nous n’avons pas le choix d’aller à Moncton pour des traitements, nous n’avons pas besoin d’une amende pour nous punir en plus.