Fierté acadienne

Nelda ‘Young’ Lejeune Doiron

Tracadie-Sheila

Déjà l’automne est à nos portes, emboîtant le pas à la saison estivale qui s’éteint peu à peu, avec son lot de festivités.

Les étudiants reprennent le chemin de l’école, quelques-uns à pas lents, tandis que d’autres, la tête haute, ont plein de projets à réaliser.

Sur le chemin du retour, les nombreux visiteurs transportent dans leur bagage l’image accueillante et vibrante du peuple acadien. Éblouis et enclin à revenir dans notre beau coin de pays.

Il faut reconnaître que certaines villes et certains villages ont su se distinguer par leur créativité. Une telle allégresse lors de leur fête nationale prouve d’une manière indéniable leur fierté acadienne aux gens d’ici et d’ailleurs.

J’ai vu des gens poser fièrement une simple banderole sur leur parterre. D’autres qui hissaient bien haut, leur drapeau. Qu’importe le geste, la grandeur vient dans l’action. En attirant le regard du passant, celui-ci est invité à joindre le pas.

Gens d’ici et d’ailleurs, imaginons que l’an prochain, on se donnait la main, devenant ainsi le fil conducteur plein d’amour et d’amitié qui nous reliera au cinquième Congrès mondial acadien (CMA), qui aura lieu dans la région de l’Acadie des terres et forêts.

N’est-ce pas que ce serait formidable?

Le prix à gagner?

Notre sentiment d’appartenance!