Des régimes cruels, même sans religion

Denis Laplante
Moncton

Léon Robichaud (3 octobre) semble dire que la religion plus la politique, c’est cause de guerre et d’atrocités… Comment explique-t-il alors ce qui s’est passé en Union soviétique qui a arrêté tant de gens qui professaient une religion et beaucoup de gens qui ne parlaient pas en bien du régime (même seulement en racontant une histoire drôle)? Pourtant, ça se voulait un régime athée…

Soixante millions de morts, soit dans les goulags, soit par des façons subtiles de heurter les gens à mort (rétrogradations soudaines de chefs d’orchestre au Bolchoï, par exemple).

Et la Chine? Toute cette tuerie sur la place Tiananmen sur de simples protestataires non armés, surtout des étudiants. Régime athée, là aussi…

Pour empoisonner la vie des gens, ils étaient champions, ces régimes-là! Même sans religion…