Des revenus par la distribution d’énergie au N.-B.

Par André Frenette
Robertville

Notre nouveau gouvernement souhaite que les provinces de l’Ouest sachent qu’il est favorable à l’oléoduc Ouest-Est. Il veut s’assurer que les entreprises du Nouveau-Brunswick en bénéficient pendant sa construction. À mon avis, c’est peu et on peut en obtenir plus.

Pour se rendre ici, l’oléoduc doit passer par quelques autres provinces. Pourquoi ne pas alors nous placer en position de force et nous unir avec le Québec et l’Ontario et préparer une proposition qui nous rapporte beaucoup plus que les simples avantages de la construction d’un oléoduc? Ils (Alberta et Saskatchewan) ont besoin que leur pétrole atteigne les marchés internationaux et, de ce fait, d’obtenir beaucoup plus pour leur baril. Pour chaque litre de pétrole qui passe par cet oléoduc, un montant devrait être versé aux provinces par lesquelles il passe. De cette façon, l’avantage serait plus grand que seulement par la construction et les bénéfices que les Irving en tireront. Les provinces de l’Ouest peuvent y participer en partageant une partie de leur royauté, les entreprises en cédant une partie de l’augmentation qu’elles vont recevoir pour leur baril et le fédéral en cédant aux provinces une partie des revenus fiscaux issus de cette industrie; on pourrait alors parler de réel bénéfice. Ils ont une ressource. Nous pouvons faire en sorte qu’ils obtiennent plus pour cette ressource, et qu’ils paient pour ce service que nous leur offrons.  Monsieur le premier ministre, placez-vous en position de force.

La même stratégie pourrait s’appliquer à une autre source d’énergie, soit l’électricité. Nous devrions probablement cesser d’être des producteurs étant donné nos moyens de production minimes et dispendieux. En devenant un distributeur et développeur de technologie de conservation d’énergie, Énergie NB serait probablement plus rentable et nous pourrions bénéficier d’énergie électrique à moindre coût. Nous sommes situés entre de grands producteurs d’hydroélectricité (Québec et Terre-Neuve) et un grand marché, soit le Nord-Est américain. Faisons jouer nos avantages stratégiques, et l’un d’entre eux est notre situation géographique.