Par: Donald Violette
Dieppe
Lettre en réaction à l’article «Un médecin peut-il refuser des soins à une personne transgenre? Le ministre de la Santé, Victor Boudreau, croit que oui; une position controversée qui fait beaucoup réagir» paru dans l’Acadie Nouvelle du 11 août 2015.

Je suis outré par les propos du ministre de la Santé, Victor Boudreau. Je n’en reviens pas des sottises qui peuvent sortir de la bouche des ministres du gouvernement provincial. Récemment, je dénonçais dans Mon opinion les propos tenus par Donald Arseneault concernant la venue du chef de l’opposition officielle fédérale, Monsieur Thomas Mulcair. Monsieur Arseneault disait que celui-ci n’était pas le bienvenu à Belledune. Cette fois-ci, c’est un autre ministre de ce même gouvernement qui estime que les médecins ne devraient pas être forcés d’offrir des traitements à des personnes transgenres ou des personnes ayant des troubles d’identité sexuelle si cela contrevient à leurs convictions personnelles, religieuses ou autres. Monsieur Boudreau a vraiment besoin d’être éduqué et ça presse. Ne connaît-il pas le serment d’Hippocrate qui oblige tout médecin à soigner tout être humain qui souffre? Quand on connaît le taux élevé de suicides chez les personnes ayant des problèmes avec leur orientation sexuelle, surtout chez les jeunes, on est en droit de se poser de sérieuses questions en ce qui a trait aux inepties dites par ce ministre. Il faut être borné, ignare et condescendant pour tenir des propos moralisateurs, illogiques, discriminatoires et injustes. Monsieur le premier ministre Brian Gallant, je vous supplie de rappeler à l’ordre vos brebis galeuses.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle