Une célébration de la vie!

Presque chaque année, comme de milliers d’autres, je prends le temps et le grand plaisir d’assister à la foire agricole du comté de Kent dans le magnifique village de Sainte-Marie.

Cette année, j’en suis certain, la joie devait être encore plus grande pour tous étant donné qu’on y célébrait le 60e anniversaire.

Ces événements annuels sont ni plus ni moins qu’une célébration de la vie et de la nature.

Même s’ils travaillent de longues heures et ont rarement le temps de se reposer, ces fermiers m’apparaissent comme des personnes fort heureuses. Ils savent que leur noble profession est bien appréciée par les consommateurs. Sans eux, le coût de la vie serait alors moins abordable tout comme la qualité des aliments beaucoup moins excellente.

Pour le succès de cette exposition, nous devons joyeusement féliciter les organisateurs, les nombreux bénévoles, les artistes, les cuisiniers et tous les autres qui contribuent, d’une façon ou d’une autre, à faire de cette réalité un événement agréable et bilingue bien que les vestons des membres s’occupant de la sécurité portaient le mot «SECURITY»!

En terminant, je me permets de dire aux lecteurs combien j’ai été profondément impressionné par une jeune adolescente de huitième année, de Sussex, qui parlait couramment et très bien la langue française. Elle m’a dit que ses parents étaient anglophones et que pendant cinq ans elle étudiait fièrement le français dans son école.

Voilà donc une preuve logique que si l’on met son cœur et les efforts voulus, on peut apprendre une langue autre que la sienne.

Cette jeune demoiselle, ses parents et son école méritent notre appréciation. Plus tard dans la vie, elle dénichera facilement un emploi. Contrairement aux gens qui soutiennent que l’immersion est un échec provincial, elle est prouve qu’ils ont carrément tort.
Alcide F. LeBlanc

Moncton