La découverte d’une héroïne

Le journaliste Jean-Marc Doiron de l’Acadie Nouvelle nous a donné samedi dernier, édition du 14 janvier, une très touchante et très émouvante description de l’initiative de Rebecca Schofield, une adolescente de 17 ans, qui habite Riverview et qui a décidé de rendre le monde meilleur avant de quitter son séjour terrestre.

Elle encourage donc les gens, peu importe leur âge, de poser régulièrement des gestes de bonté et d’amour envers les autres et de les publier par la suite dans les médias sociaux afin de créer un monde plus accueillant, plus respectueux, plus pacifique, plus aimable.

Son message a déjà atteint les quatre coins du monde et suscite, ici et ailleurs, l’admiration de milliers de personnes.

Pour les individus qui parfois ne sont pas trop portés à apprécier le côté positif de nos jeunes actuels, il fallait une Rebecca Schofield pour nous rappeler les sentiments de bonté et de générosité qui habitent notre belle jeunesse.

Que les médias nous offrent donc plus souvent ces sortes de héros au lieu de nous présenter constamment les crimes commis par des jeunes et moins jeunes terroristes qui, par ce simple fait, reçoivent une sorte reconnaissance gratuite, nationale, voire internationale, les poussant à continuer leur œuvre infernale.

Rebecca Schofield passera donc à l’histoire comme une véritable héroïne à imiter!
Alcide F. LeBlanc
Moncton