Légalisation de la marijuana: des effets dévastateurs

Depuis quelques semaines, les citoyens du pays ont été informés d’un nouveau projet qui verra le jour très bientôt. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a proposé une loi sur la légalisation de la marijuana. À notre avis, cette décision aura de grandes répercussions négatives sur la jeunesse de notre pays et pour notre part, nous n’adhérons pas à cette décision. De nombreux parents seront morts d’inquiétude chaque fois que leurs enfants franchiront le seuil de la porte.

Premièrement, d’après nos recherches, nous apprenons que l’âge légal au Canada pour se procurer sans conséquence du cannabis sera de 18 ans. D’après nous, les problèmes reliés à cette nouvelle loi seront dévastateurs. Le docteur Blackmer affirme que le cerveau humain se développerait jusqu’à 25 ans. Les effets de cette consommation chez les jeunes adultes seront irréversibles.

Deuxièmement, nous croyons que les effets secondaires du cannabis sont réels. Dans un article publié dans le Journal de Québec, la jeune femme de 18 ans, Karine Létourneau, affirma qu’elle avait vécu l’enfer. Après avoir consommé cette drogue dès l’âge de 15 ans, son corps ne réagissait plus à la marijuana. Elle s’est donc tournée vers des drogues chimiques.

Les informations trouvées mentionnent même qu’avant l’âge de 18 ans, un adolescent sur cinq aura déjà consommé cette substance dangereuse. Nous sommes d’avis que la consommation de cette substance est nocive pour la santé.

Troisièmement, à long terme, le cannabis est destructeur. Il peut occasionner chez les consommateurs des répercussions terribles, par exemple l’anxiété, la dépression et la paranoïa. D’autres verront leurs études postsecondaires affectées, leur vie adulte troublée et leurs relations familiales détruites. Nous croyons que pour ces personnes, toutes formes de projets ou motivation personnelle seront anéanties. Selon nous, ces effets seront catastrophiques pour les jeunes adolescents qui choisiront ce chemin sans fin.

Finalement, la légalisation de la marijuana deviendra, à notre avis, un gros problème de société. Nous ne sommes pas d’accord avec notre premier ministre lorsqu’il affirme que ce projet nuira aux criminels. Ces derniers continueront leur travail illégalement dans les rues et près des écoles. Il est très facile pour un mineur de s’en procurer et de débuter une consommation très dangereuse à nos yeux. Pour les parents, c’est un enfer qui commencera. Est-ce que leur enfant reviendra à la maison mort…ou vivant?

Élèves de 6e année, École communautaire Apollo XI
Campbellton, N.-B. Classes de français de Geneviève Gagnon