Une quiétude en péril

Une demande de rezonage visant à permettre la construction d’une unité à multilogements au cœur même d’une subdivision paisible a fait salle comble lors d’une audience publique en marge de la réunion du conseil municipal qui aura lieu le lundi 12 juin, alors que le conseil devra se prononcer pour ou contre la demande (à Petit-Rocher). Même si le comité d’urbanisme a fait parvenir un avis défavorable à cette demande, qu’il juge incompatible avec le type d’habitations qui se trouvent dans la subdivision, les résidents demeurent inquiets et vigilants étant bien conscients des effets néfastes d’un tel changement de zonage, non seulement sur leur subdivision, mais sur l’ensemble du village qui risque de perdre gros si on donne libre cours à ce type de construction dans l’ensemble du village.

Puisque la transaction du terrain en question n’a pas été conclue dans les délais prévus, un groupe de citoyens a présenté une offre d’achat au conseil municipal pour donner au terrain une vocation de jardin communautaire ou de parc qui cadrerait bien dans le milieu.

On peut s’attendre à ce que la réunion du lundi 12 juin soit fort courue par les citoyens de tous les coins du village.

Patrick Mallet, Esther Pitre, Martial McLaughlin, Guy Roach, Guy Hudon, Maryse Roy et Guy Arseneau
Regroupement de citoyens pour la sauvegarde des subdivisions (Petit-Rocher)