«Pourquoi aimes-tu le Canada?»

ALCIDE LEBLANC
Moncton

Tout récemment, à l’approche de la fête du Canada, une personne m’a posé cette simple question: «Pourquoi aimes-tu le Canada?» Je dois dire que je ne m’étais jamais trop arrêté sur ce sujet. Depuis lors, auprès de certaines personnes, j’ai procédé ainsi. «Pourquoi aimes-tu le Canada?» Chacune d’elles laissait exprimer son cœur et son esprit. Je convie donc les lecteurs et les lectrices à lire leurs réponses!

Venait en premier lieu cette réflexion. Nous vivons dans un pays rempli de beautés et de variétés merveilleuses, tant sur le plan de la nature que sur le plan humain, Le Canada vit dans une sécurité et une tranquillité peu ordinaires; nous connaissons la signification de la liberté comme peu de peuples. Nous sommes une terre d’accueil et d’ouverture. Dans la plupart des pays, les Canadiens et les Canadiennes sont reconnus et perçus comme des gens sympathiques, affables, respectueux, pacifiques; généreux, courtois, empathiques, joyeux et heureux.

Dès que nous nous identifions aux étrangers, il s’établit presque tout de suite un haut degré de chaleur humaine, de sociabilité, de confiance. De leur part, on ne ressent pas la moindre crainte, le moindre rejet, mais bien une communication, une reconnaissance, une communion presque fraternelle.

Lors de vos voyages en dehors de nos frontières, vous avez sans doute remarqué que certains Américains osent s’identifier comme Canadiens en mettant discrètement sur leurs valises notre propre drapeau? Un simple geste qui veut tout dire!

Peut-être que l’une de nos plus grandes fiertés est notre programme national de santé. Chez nos voisins du Sud, ils n’ont pas encore réussi à réaliser cet ambitieux exploit qui est là-bas une énorme source de divisions, de déchirements, de conflits. Son absence chez nos voisins constituerait la plus grande source d’anxiété humaine et de faillites personnelles et familiales.

Et que dire de nos programmes sociaux qui diminuent en grande partie la misère humaine chez de nombreuses personnes? Sans mépris envers nos concitoyens les moins fortunés, nous acceptons de payer des impôts et d’assez lourdes taxes pour que chacun puisse vivre dans la dignité humaine et profiter de la richesse créée.

Notre pays se distingue encore par le fait qu’il est officiellement bilingue et multiculturel. De plus en plus, l’harmonie et le jeu du compromis se manifestent sur notre territoire. Les vrais et les seuls découvreurs de notre pays, les peuples autochtones, sont de plus en plus respectés et reconnus grâce aux récents et nobles efforts de réconciliation nationale.

Nos leaders politiques sont respectés. Ils ne sont pas la risée des autres pays. En effet, l’un d’eux, en 1957, Lester B. Pearson, s’est mérité le prix Nobel de la Paix. Dans les domaines scientifiques, au moins quinze autres personnes ont décroché le prix Nobel.

Nos écrivains sont également appréciés. En 2013, Alice Monroe décrochait le prix Nobel de la littérature alors que trente-quatre ans plus tôt, soit en 1979, Antonine Maillet remportait le Prix Goncourt, la seule au pays à se le mériter.

Chez les autres artistes, ils sont, eux aussi, internationalement reconnus et nous font honneur un peu partout sur le globe et contribuent à notre fierté nationale.

Enfin, nous jouissons d’une démocratie incomparable. Librement, nous pouvons choisir nos représentants dans presque toutes les sphères politiques sans l’influence indue des dollars en provenance des gros riches ou encore de la Russie!

Nous profitons de la liberté religieuse qui est actuellement absente dans une quarantaine de pays. Nous avons la liberté de pensée, de parole et de presse. Ai-je dit la presse ? Oui, elle est respectée ici au Canada et est nécessaire pour la sauvegarde de la démocratie.

Le système judiciaire est juste et ses représentants connaissent et méritent une haute estime populaire. Vous n’entendrez jamais nos personnes politiques critiquer les juges ou leurs jugements comme cela se fait aux États-Unis depuis janvier 2017!

Bonne fête Canada et longue vie à tous les Canadiens et à toutes les Canadiennes !