Glyphosate: nos descendants payeront le gros prix

Félicitations à Béatrice Seymour pour son article sur les opposants au puissant herbicide glyphosate.

Ce produit dangereux pour l’environnement et les humains a été interdit en foresterie au Vermont en 1997. Le Maine a suivi en 2001. Au Québec, ce produit ne peut pas être utilisé sur les terres et les forêts publiques depuis 2001.

Notre gouvernement ignorerait-il ce que ces gouvernements savent depuis plusieurs années? Est-ce que notre gouvernement est coupable?

Non, nous sommes tous coupables de laisser les grandes entreprises dicter au gouvernement ce qu’il doit faire. Nos gouvernants sont le fidèle reflet de qualité de la conscience collective.

Tant et aussi longtemps que le problème est caché ou ignoré, il va continuer d’empirer. Tôt ou tard, nous allons tous payer d’une façon ou d’une autre. Nous payons déjà sans le savoir. Nos descendants payeront le gros prix et nous reprocheront d’avoir manqué de courage. Ils penseront que nous avons été paresseux, complaisants et indifférents. Ils auront raison.

Miville Couture
Saint-Jean