Un spectacle d’envergure nationale

Tout comme plusieurs Acadiens, j’ai eu un petit pincement au cœur lorsqu’un artiste invité a chanté sa composition en anglais. Mon esprit critique a pris le dessus et j’ai évalué le spectacle dans son contexte et son ensemble. Plus de 20 artistes originaires de toutes les provinces du Canada nous ont livré leurs chansons avec tout leur cœur devant une foule de 10 000 personnes enthousiastes et fières de leur Acadie. Les sourires, les applaudissements, la foule qui chantait avec les artistes. C’était un spectacle beau à voir et à entendre. Un des spectacles du 150e du Canada, télédiffusé d’un océan à l’autre!

Mais ce n’est pas l’opinion de Benoît Duguay, qui exprime sa déception sur les médias et en met plein sur le dos du Festival acadien, comme si le sort et la survie de la langue française en dépendaient. La présentation d’une composition d’un chanteur anglophone et francophile l’a scandalisé. Hé, un anglophone qui parle et chante en français et qui aime sincèrement notre culture, faut applaudir! M. Duguay ignore complètement la totalité du spectacle. A-t-il remarqué que cet artiste avait parlé et chanté en français au préalable? A-t-il apprécié les autres artistes, la direction musicale et artistique, l’éclairage de l’église et le Vieux couvent, la foule présente, le contexte? Il n’a vu qu’un arbre et non la forêt.

Le sort de la langue française en Acadie dépend de plusieurs facteurs, entre autres le respect de nos droits linguistiques par nos gouvernements, nos lois, nos municipalités et nos organismes, etc. Il importe à chacun de nous d’être assez respectueux et fier de sa langue et d’y mettre les efforts pour la conserver. Notre système d’éducation et les parents doivent s’assurer que la langue française soit valorisée et que les règles soient respectées. Nos enfants seront alors capables de s’exprimer dans un français compris par tous les francophones de la planète.

Depuis 55 ans, le Festival acadien de Caraquet a produit des centaines d’activités artistiques et culturelles en français. Ceci contribue à faire rayonner notre culture et notre langue partout dans le monde et il le fera encore pour longtemps. Bravo à la nouvelle direction et à son conseil d’administration rajeuni qui nous ont offert un festival d’une grande qualité.

Lorraine Paulin
Caraquet