La rentrée intérieure

Dès le 16 août, on commence à nous rebattre les oreilles au sujet de la rentrée qui approche. C’est parce que nous sommes sortis que nous entrons. Nous sommes sortis par les pieds, les autos ou les avions.

D’autres seront demeurés à la maison pour accueillir les visiteurs. Cependant, durant l’été, beaucoup auront travaillé du matin au soir dans leur commerce, leur bateau, etc.

La plus négligée des entrées est celle de la vie intérieure. Elle est aussi la plus douce des entrées. L’intériorité fait de nous des sujets de liberté, car c’est là où nous pouvons le mieux rassembler nos vies, parfois malmenées, divisées et dispersées.

Voilà la rentrée dont je rêve – la rentrée intérieure, celle qui nous appartient, inattendue et nécessaire pour vivre paisiblement le quotidien.

Cette entrée intérieure, c’est un repos pour la vie et qui épargne la fatigue. Ce repos de la rentrée intérieure à nous-mêmes, c’est un instant de paix avec nous-mêmes et avec les autres. Il faut toujours faire le silence en soi pour sentir ce bien-être intérieur qui cherche à se manifester.

Père Léon Robichaud
Shippagan