Lettre au premier ministre Gallant

Les citoyens concernés de Richibucto se demandent pourquoi une usine de transformation des déchets de fruits de mer est venue s’installer près d’une école, d’un foyer de soins et de résidences privées.

On a subi pendant trois semaines des odeurs nauséabondes sous forme de fumée et de senteur venant des drains d’égouts municipaux provenant d’Omera Shells. On ne peut comprendre pourquoi une entreprise du genre fait partie d’un milieu naturel entouré d’eau et d’un paysage en à couper le souffle.

On ne comprend pas pourquoi les règlements environnementaux n’ont pas été appliqués faute d’équipements adéquats dès le début de la mise en marche de l’entreprise.

Nous avons fait de nombreuses plaintes, mais nous n’avons eu aucune réponse

satisfaisante. Êtes-vous d’accord que la santé des citoyens passe avant les recettes fiscales?

Votre gouvernement a toujours encouragé les petites et moyennes entreprises, et nous sommes d’accord, mais pas au détriment de notre santé.

Claire Robichaud
Richibucto