Les odeurs persistent

Après maintes plaintes auprès du ministère de l’Environnement, nous n’avons reçu à date aucune réponse. Nous sommes rendus à un point où nous pouvons vivre sans odeur dans nos maisons de 8h à 16h à Richibucto selon l’horaire de l’école.

Certains soirs et les fins de semaine où l’usine des déchets de fruits de mer Omera Shells fonctionne, nous sommes à un cheveu d’aller passer la nuit ailleurs que dans notre maison. Est-ce normal?

Qu’est-ce que cela va prendre pour que le ministère agisse avant qu’il ne soit trop tard et que notre environnement et notre eau potable soient contaminés? L’usine n’a pas encore installé l’équipement nécessaire pour contrôler les odeurs et son système de réfrigération. C’était un prérequis pour le démarrage de l’usine.

Cela fait six mois que celle-ci brûle le produit des coquillages de mer, ce qui répand une odeur et une fumée nauséabondes.

Nous sommes encore dans l’ignorance au sujet du site d’enfouissement avoisinant l’usine et de la disposition de l’amiante dans ce lieu.

La solution serait peut-être que Médavie prenne en charge le ministère de l’Environnement…

Claire Robichaud
Richibucto