Où sont les logements abordables à Caraquet?

Qu’est-ce qui se passe à Caraquet, ou plutôt, qu’est-ce qui ne se passe pas? Les logements poussent comme des champignons à Tracadie et sont loués avant même d’être terminés et à Caraquet, il n’y en tellement peu qu’on doit connaître quelqu’un qui connaît quelqu’un qui a un logement à louer. J’ai 71 ans, en pleine santé, et je vis dans un logement avec des escaliers. Si je me casse une jambe, on sera obligé de me placer parce que je suis seule dans la région. Des logements avec l’entrée au niveau du sol feraient épargner beaucoup d’argent au ministère de la Santé. Il y a plein d’espaces pour cela. Une coopérative de logements: on n’a jamais entendu parler de ça par ici? Ne vous demandez pas pourquoi les gens quittent Caraquet. Ils envisagent cette situation tout comme moi.

Les commerces maintenant. Aucun nouveau commerce ne vient ici. On va à Miramichi ou à Moncton pour de la variété. L’édifice de la quincaillerie neuve est fermé. Vous ne me direz pas qu’il n’y a personne d’intéressé. Mais ça nuirait à un autre petit commerce qui j’imagine sont protégés par je ne sais quel système. Des restaurants ici il y en a trop et seulement quelques-uns qui sont ouverts en hiver. Ça ne sera pas le 150e de la Confédération tous les ans et à moins de se renouveler, on n’intéressera personne. Comme à Bathurst où on s’obstine à jeter par terre des tours qui ne tombent pas. Peinturez-les, faites des murales dessus!

Nicole Tremblay
Caraquet