Un cadeau du premier ministre?

M. le premier ministre Brian Gallant, ce dont je suis certain, en cette période de l’année, c’est que vous avez le pouvoir de mettre fin à l’épée de Damoclès qui plane sur nos têtes et qui va détruire un système de santé que la population francophone affectionne au plus haut point.

Le service extra-mural supervisé par le Réseau de santé Vitalité doit demeurer intact. Ce dont je suis certain en cette fin d’année 2017, c’est que vous avez le pouvoir de faire pour toute la population acadienne, qui vous fait confiance et qui a beaucoup d’affection pour vous, le plus beau cadeau de Noël contre toute attente.

La population attend de vous un geste généreux avant la fin de l’année: de mettre un point final à ce projet de privatisation en santé rejeté unanimement par l’ensemble de la population acadienne.

Il est disgracieux d’entendre le ministre de la Santé, Benoit Bourque, et l’ancien premier ministre Bernard Lord nous dire que ce projet avec Medavie est dans l’intérêt de la population. L’intérêt existe, oui, mais je doute que ce soit pour la population…

Monsieur le premier ministre, je suis certain que les Acadiens et les Acadiennes vous seront redevables lors des prochaines élections si vous mettez fin à cette trahison. Si vous choisissez de poser ce geste spectaculaire, c’est ce qui marquera l’histoire de votre passage comme premier ministre de notre belle province.

Isidore Dugas
Caraquet