La balance du pouvoir aux petits partis?

Le 24 septembre, nous aurons une élection générale dans la province pour élire 49 députés. Est-ce que ce sera une élection serrée?

Aux parties de hockey des Tigres de Campbellton, on parle de politique. Certains partisans aimeraient que le Parti vert remporte 2 à 3 sièges tandis que d’autres voudraient voir le NPD en faire autant.

Dans son éditorial du 23 janvier, François Gravel nous révèle que le premier ministre Brian Gallant en avait son voyage du député Donald Arseneault, qui n’était pas le plus facile à contrôler en Chambre et même à l’extérieur. Tout ça est possible.

La population de Campbellton-Dalhousie était convaincue qu’une élection partielle aurait lieu au cours des prochaines semaines pour remplacer le député Arseneault. Après 15 ans comme député, iI a présenté sa démission le 1er décembre pour accepter un autre emploi.

Il existe un grand vide sur le plan politique dans le nord du Restigouche et les gens de ce coin-ci qui doivent se rendre à Fredericton pour présenter un dossier important sont obligés «d’emprunter» un député dans leur voisinage.

Plusieurs personnes se demandent maintenant si le prochain gouvernement sera libéral,conservateur ou même minoritaire.

Je prédis qu’il sera encore libéral avec une opposition du Parti conservateur. Au café du centre-ville, de vieux observateurs de la scène politique prédisent que le Parti vert va brouiller les cartes en détenant assez de sièges pour avoir la balance du pouvoir. Ce serait drôlement intéressant.

Marcel Arseneau
Atholville