Une amende payée par les contribuables

Ainsi, dans l’affaire de la fusillade mortelle survenue il y a quatre ans au Nouveau-Brunswick, causant trois morts et laissant deux blessés, M. le juge conclut à la culpabilité de la Gendarmerie royale du Canada, au motif que cette dernière n’a fourni à ses agents ni l’équipement ni la formation appropriés. La GRC et non pas les membres de l’état-major responsables de la prise de décision.

En d’autres termes, dans cette affaire, tout le monde est coupable, mais personne ne l’est. Et conséquemment, M. le juge condamne la GRC à 550 000$ d’amende. Une somme importante pour le citoyen moyen, mais qu’importe, la GRC est riche, son argent est celui des contribuables.

C’est donc vous et moi, qui n’y sommes strictement pour rien, qui assumons les conséquences de cette culpabilité, plutôt que ceux dont c’était la responsabilité de prendre les décisions opportunes et qui s’en tirent en toute impunité. Ce jugement me laisse en bouche un goût amer, ce sentiment inconfortable que suivre les règles du droit et rendre justice sont deux réalités différentes.

Alors, M. le juge, rassurez-moi, ayez la bonté d’expliquer au modeste citoyen lambda que je suis comment votre discernement juridique, sûrement aussi éclairé que la justice est aveugle, vous a conduit à une telle conclusion.

Roch-André LeBlanc
Ottawa