Angoisse et inquiétude à Campbellton

Depuis quelque temps, les gens de la région de Restigouche sont obligés de se déplacer à Bathurst, Miramichi, Moncton ou Saint-Jean pour recevoir des soins spécialisés de santé. Cette situation inquiète au plus haut point les citoyens et leur cause des désagréments.

La région de Campbellton est sans les soins d’un ophtalmologiste à la suite du départ du Dr Cortin en décembre 2017. La personne qui l’a remplacé n’est pas restée longtemps, elle est partie pratiquer à Bathurst.

Cette situation cause de l’angoisse et de l’inquiétude chez nos membres. Bon nombre d’entre elles ont besoin des soins urgents d’un ophtalmologiste. Certaines personnes se faisaient suivre depuis quelque temps par le Dr Cortin, on leur demande d’aller à Bathurst, ou encore pire d’attendre un appel pour leur rendez-vous.

La plupart des personnes qui ont de soins urgents sont incapables de conduire, surtout en hiver. Ces personnes sont obligées de recourir à l’aide de la famille pour les soutenir et les conduire. Le climat rigoureux dans le Nord et les conditions des routes rendent tout déplacement pénible.

Nous, les femmes, vous exhortons à prendre les mesures nécessaires pour attirer et retenir des ophtalmologistes pour la région du Restigouche. Il pourrait s’agir d’une clinique de deux jours par semaine pour répondre à la demande. Nous sommes conscientes que vous basez le niveau de service sur le nombre de la population, ce qui désavantage sérieusement les régions éloignées.

En éliminant peu à peu la présence de spécialistes dans la région, on affaiblit le système de santé. Nos membres contribuent bénévolement temps et efforts à la vie communautaire de la région. Il serait important de leur offrir les soins dont elles ont besoin en temps opportun et pas loin de chez elles.

Denise Caron
Présidente, Femmes acadiennes et francophones de Campbellton