L’heure de l’équité a sonné

Depuis quelques temps, on sent une volonté de la part des gouvernements de vouloir trouver des solutions aux défis du vieillissement de la population. En effet, les gouvernements multiplient les annonces en ce sens. Pour sa part, le gouvernement Gallant vient d’annoncer la construction d’ici cinq ans de dix maisons d’hébergement pour personnes aînées dans diverses régions de la Province. On annonce aussi des sommes d’argent réservées à l’amélioration des salaires des personnes travaillant dans ces lieux. Notre première réaction est de féliciter ces nouvelles initiatives.

Toutefois, les questions à considérer sont les suivantes: ces maisons seront-elles en mesure de trouver du personnel capable de répondre aux besoins des aînées et aînés peu autonomes notamment pour celles qui seront construites en partenariat avec le privé? Qu’en est-il des personnes aidantes à domicile, des employées dans les foyers de soin spéciaux de niveaux 1 et 2 et dans les résidences communautaires? Quelles seront leurs conditions de travail et les salaires payés aux employés majoritairement des femmes. Comment surmonter des stéréotypes de genre voulant que celles-ci soient des aidantes naturelles, signifiant être naturellement douées pour effectuer ces tâches au salaire minimum? Les propriétaires privés ainsi que les secteurs publics ont déjà beaucoup de mal à recruter du personnel qualifié. Comment résoudre le problème?

Nous croyons que, les décideurs, à tous les niveaux politiques doivent considérer l’équité salariale. Si nous voulons que des personnes s’investissent dans des formations qui améliorent leurs compétences, des incitations, tels qu’un salaire décent qui correspond à des tâches devenues essentielles pour prendre soin des personnes aînées dans la dignité, le respect et la sécurité sont à mettre en œuvre. Une Société capable de traiter adéquatement les plus vulnérables est une Société qui valorise les principes d’équité et de justice sociale. Ce sont les valeurs que le Canada semble promouvoir un peu partout dans le monde alors pourquoi ne pas le démontrer en mettant de l’avant des actions concrètes chez nous?

Jeanne d’Arc Gaudet
Moncton