Une artiste appréciée

La Société culturelle de Kent-Sud mérite de sincères louanges pour avoir, en quelque sorte, immortalisé tout récemment sœur Marie Hélène Allain, notre célèbre artiste acadienne qui est connue et hautement appréciée au Nouveau-Brunswick, au Canada et à travers notre planète. En effet, la Galerie d’art située sur la rue principale portera désormais le nom de Galerie Marie-Hélène-Allain.

De la part de cette Société, je trouve ce geste fort honorable, car ce groupe, qui fait depuis longtemps la promotion de l’art sous toutes ses formes, nous a permis d’honorer cette grande dame de son vivant.

Lors de la soirée inaugurale, une salle comble a pu aussi apprécier une œuvre de l’artiste multidisciplinaire, Anne-Marie Sirois.

En passant, dans cette galerie, vous pourrez voir une magnifique œuvre de sœur Marie Hélène Allain qui appartenait autrefois à l’illustre comédienne Viola Léger, mais qui a été achetée par la communauté religieuse dont Marie Hélène est membre depuis son adolescence et donnée sur une base permanente à la galerie.

Comme il convenait, l’héroïne de la soirée fut sans contredit sœur Marie Hélène Allain. Son discours fut très touchant comme tous ceux prononcés par le directeur du centre et les autres personnalités ayant pris la parole. Vraiment, on y a fait honneur à la beauté de la langue française!

À sa façon, la communauté de Bouctouche sait très bien honorer des personnes ayant laissé leurs empreintes dans le domaine des affaires, dans l’univers éducatif ou dans celui des arts. À titre d’exemple, prenons le monument Irving, l’école Clément-Cormier, l’école Marguerite-Michaud, Salle Antonine-Maillet, la Bibliothèque Gérald-LeBlanc ou la Galerie Marie-Hélène-Allain. Y a-t-il d’autres communautés acadiennes qui ont songé à imiter ce village?

Alcide F. LeBlanc
Moncton