Existe-t-il encore des francophones à Dieppe?

On peut se le demander quand on observe la toute dernière campagne de recrutement organisée par une grande enseigne américaine de restauration rapide. Le Richelieu International sait gré à l’enseigne McDonald’s, puisqu’il faut la nommer, de faire place à la diversité culturelle dans sa publicité. En revanche, ce qu’il ne peut accepter, c’est la négation du fait francophone dans un pays et une province officiellement bilingues depuis près de cinquante ans, en particulier dans une ville dont la population de locuteurs en français s’élève à 80%!

Faut-il rappeler à cette enseigne quelles sont ses obligations légales? Devons-nous considérer que pratiquement tous ses clients et ses employés, même si la majorité d’entre eux sont francophones, s’y expriment exclusivement en anglais?

Il serait trop facile d’appeler au boycottage de McDonald’s. En revanche, nous interpellons cette entreprise pour l’enjoindre à corriger le tir le plus rapidement possible. De plus, le Richelieu International engage la clientèle francophone de McDonald’s à passer commande uniquement et exclusivement en français, et ce en tout temps. Après tout, les menus sont bilingues! Ce n’est qu’en exigeant constamment le service en français que les francophones pourront faire entendre leur voix et faire barrage à l’assimilation. Cette pratique est valable, quel que soit le commerce dans lequel ils se rendent pour y faire des achats.

Enfin, le Richelieu International invite le conseil municipal de Dieppe à adresser une remontrance à McDonald’s pour son manque de respect vis-à-vis de la loi et de la population majoritairement francophone de la ville.

Luc J Doucet (Dieppe)
Président Richelieu International