Le Trivthon, une activité ludique fort appréciée

Comme tous les autres Trivthons, le 17e, tenu le 7 avril, au Ceps Louis-Louis-Robichaud de l’Université de Moncton, n’a pas diminué en qualité ni en intérêt. C’est un événement fort amusant.

Les jeunes et les moins jeunes se trouvant dans ce gymnase visaient trois objectifs précis: appuyer financièrement la très noble cause poursuivie par la Maison-Nazareth, participer à un jeu-questionnaire susceptible de vérifier les connaissances de toutes sortes de même que la mémoire active tout en ayant en tête la socialisation.

À la grande joie des gens visuels et des malentendants, ce Trivthon présentait un élément très significatif et longtemps souhaité. En plus d’entendre clairement les 80 questions posées par la compétente animatrice et le compétent animateur, les gens pouvaient également lire le contenu des questions projeté sur un vaste écran. Bravo!

Les nombreuses personnes organisant et planifiant cette agréable activité méritent des éloges et de la reconnaissance de même que monsieur Déo Cuma, directeur général depuis 14 années qui met fin à ses loyaux services. Belle, bonne et longue retraite monsieur Déo!. Par contre, on nous dit qu’il s’engage à des services bénévoles. Le nouveau directeur est monsieur Philippe Fontaine, une jeunesse du comté de Kent.

À la fin de la soirée, les responsables n’ont pas hésité à souligner la très généreuse contribution de 4000$ offerte par le Club Richelieu Dieppe-Moncton.

Comme toujours, la compétition pour la première place au classement est toujours un moment fort attendu. Cette année, la victoire est allée à l’équipe formée par le personnel de l’École Odyssée. Un autre fait doit être mentionné. Depuis quatre ans, les élèves de l’école Matthieu-Martin sont de fiers participants. Pour l’avenir, c’est un signe encourageant et peut-être une invitation à imiter!

Alcide F. LeBlanc
Moncton